L’association

Le contexte

Nonobstant les dispositions légales, les politiques internationales, nationales et locales. Les défauts avérés d’accessibilité dans son sens large -à savoir la possibilité d’atteindre le lieu, considérant les capacités physiques, sensorielles et cognitives, l’utilisabilité des ressources offertes par les lieux et la réceptivité sociale au regard du soutien et de la solidarité rencontrés dans cet espace– ne permettent pas leur inclusion.

L’association HAPPY HAND est née du constat lourd et inquiétant des faibles perspectives de vie et de participation sociale des personnes en situation de handicap et de la faiblesse des systèmes à leur attribuer la place qui leur revient. Car plus que tout autre, l’individu vulnérable devrait bénéficier de l’attention particulière collective dictée par notre seule morale. Loin s’en faut…

La participation sociale des personnes est en effet entravée dès leur intention de se déplacer (inadaptation des logements, insuffisances voire inexistence des moyens de transports, saturation ou délais longs des réservations…,) jusqu’aux lieux, services et prestations à atteindre, qui ne répondent pas auxdits critères d’accessibilité.

Quant à leur projet de vie, l’éventail des structures d’accueil est restreint et leur admission résulte rarement d’un choix ; une place libre après des années d’attente constitue une aubaine qu’on ne peut se permettre de refuser, même si l’environnement et le projet ne répondent pas au désir de la personne.

Ces insuffisances entraînent des situations préjudiciables : un exil forcé pour la Belgique ou ailleurs, des jeunes qui stagnent en institut médico-éducatif faute de place dans des établissements adultes, des individus vieillissants qui, à défaut d’une réponse idoine, vivent dans des structures inadaptées à leurs besoins ou chez des aidants inquiets car également âgés, et bien d’autres situations qui ne manquent d’engendrer angoisse, fracture et détresse sociales.

L’ONU (Organisation des Nations Unies) estime pourtant que :

« dans la majorité des pays du monde, au moins une personne sur dix vit avec une déficience (qu’elle soit visuelle, auditive, motrice, organique, intellectuelle, cognitive ou liée à la santé mentale) et que, conséquemment, au moins 25% de toute population est touchée par les problématiques liées au handicap ».
Organisation des Nations Unies

Naissance de l’association

Personnellement touchée par l’arrivée d’une enfant singulière et fragile, Joe s’est progressivement familiarisée avec cet autre monde qu’elle ne connaissait pas : celui des hôpitaux, professionnels de santé, institutions… et a dû apprendre à dépasser la stigmatisation, l’isolement, les silences pesants, les regards fuyants, les mots blessants…

L’amour qu’elle porte à ses filles la pousse à chercher des solutions : offrir le cadre de vie  idéal au milieu des chevaux à celle qui ne pourra le faire par elle seule et alléger la responsabilité de sa sœur.

Après une dizaine d’années de réflexion, désappointée par la difficulté à trouver du soutien et des lieux adaptés, elle décide, le 29 mars 2015, avec l’aide de proches et du Ciel de lancer un mouvement qui permettra de créer ce lieu accessible à TOUS…

L’association HAPPY HAND était née !

Happy Hand Monaco

Lancée à Roquebrune Cap Martin, commune limitrophe de Monaco, l’association Happy Hand a déménagé à Cagnes-sur-Mer, également dans le département des Alpes-Maritimes, en 2019. 

L’objectif était de se rapprocher d’une propriété où elle envisageait d’implanter son habitat inclusif et de saisir l’opportunité d’une domiciliation à la maison des associations cagnoise qui lui a chaleureusement ouvert ses portes. 

Pour assurer une continuité sur le secteur Sud-Est du Département 06, Happy Hand ouvre donc en 2019 une antenne à Monaco. 

Elle y organise régulièrement des événements (nofinishline, cirque, grand prix, musée, palais, ballets…) et propose chaque semaine un atelier de médiation artistique inclusif.

Elle souhaite développer :

  • « Don à Deux », une initiative mettant en lien une personne en situation de handicap et un(e) bénévole pour un moment partagé.
  • des actions de sensibilisation.

Nos valeurs

L’INCLUSION

  • Adopter une approche inclusive en toute circonstance et privilégier la non-discrimination (plutôt que la discrimination positive)
  • Appliquer le concept « Universal Design » en veillant à l’accessibilité dans son sens large (accès, utilisabilité, réceptivité sociale, solidarité)
  • Répandre une vision optimiste de la différence

LA BIENVEILLANCE

  • Prendre en compte l’Humain et l’Environnement avant tout autre intérêt
  • Aborder l’Autre avec indulgence, compréhension, empathie
  • Le considérer dans sa singularité, son entièreté et sa complémentarité
  • Valoriser les forces plutôt que pointer les faiblesses

LA CITOYENNETÉ et L’ÉCO-CITOYENNETÉ

  • Encourager la participation sociale et l’accès aux droits de tous
  • Cultiver la courtoisie pour un mieux « Vivre Ensemble »
  • Avoir conscience de l’impact de ses engagements et de ses actes quotidiens sur la planète et sur autrui
  • S’engager sur des pratiques et gestes à faible impact polluant afin de limiter l’empreinte écologique
  • Privilégier les circuits courts, les matériaux, produits, prestations et solutions écologiques

LA SOLIDARITÉ

  • Impulser et cultiver une synergie du « Vivre et Faire Ensemble »
  • Favoriser l’entraide, le partage dans un souci constant d’équité
  • Amener chacun à donner avec ses moyens
  • Développer la solidarité sous toutes ses formes, notamment la solidarité citoyenne défendant pour tout individu son droit à développer son autonomie, ses compétences, ses relations

LE COURAGE

  • Faire preuve de créativité et de courage qui prend sa racine dans le mot « coeur »
  • Prendre position tout en agissant avec humilité
  • Avoir la volonté de toujours mieux comprendre les besoins et sortir des sentiers battus pour y répondre en recherchant des solutions innovantes et surtout adaptées

LA JOIE

  • Insuffler la bonne humeur malgré les situations difficiles
  • Répandre la joie par chacune des actions entreprises
  • Imprégner de convivialité les espaces de rencontre
  • Faire preuve d’humour autant que possible : faire sérieusement sans se prendre au sérieux
Retour en haut
Aller au contenu principal